Once upon a wedding…

Le week-end dernier ma très bonne amie Philomène a épousé mon bon ami Super Mario.

Je ne sais pas vous, mais moi ça me met toujours dans un état dingue les mariages de mes bons amis. Et si en plus j’ai l’honneur d’être témoin, c’est la cata, j’hésite entre le rire et les larmes d’émotion. Là j’ai vaillamment résisté, versé 2 petites larmes seulement, et plutôt passé la journée le week-end à sourire de bonheur.

Oui parce que ce n’est pas seulement une belle journée que les mariés nous ont offert, c’est un week-end – à rallonge – en Tourraine complet! Pour Mr Papillon et moi ça a commencé dès le vendredi, et ça ne s’est terminé que mardi matin. De vraies vacances…encore merci les jeunes mariés!!!

Vendredi a été passé à décorer, mettre en place, accrocher, se percher, ne pas se casser la figure, housser, fleurir, admirer, rassurer, et finalement savourer un délicieux dîner en famille avec les mariés à l’ombre d’une maison troglodyte comme on en trouve tant en Tourraine.

Samedi…samedi c’était le BIG DAY.
Commencé tout doucement dans les allées du parc du Château de Villandry. Si vous aimez les jardins vous devez aller voir ce château, ils sont sublimes, et une ôde à l’amour.
Tellement une ôde à l’amour qu’ils étaient aussi remplis de couples de mariés en train de se faire prendre en photo. Kitsch et ridicule garantis: 3 couples habillés quasiment pareil, prenant les mêmes poses dans le même jardin. A vous dégoûter de jamais vous marier.

Eh eh…il y a les mariés copiés-collés, et nos mariés à nous. Pas de longue meringue blanche pour la mariée. Plutôt du Nina Ricci en mousseline de soie, léger, léger et un style que la belle Marilyn ou ses copines n’auraient pas renié. Que tu étais belle ma Philomène!!!

Nous aussi nous nous étions faits beaux pour la noce. Pas de photo de Mr Papillon, mais disons juste que sa cravate et mes chaussures étaient faites pour aller ensemble…la cravate était malgré tout un peu moin bling-bling que mes chaussures que j’aime d’amour même si elles sont oranges.

Robes Tara Jarmon ; escarpins Gilu ; veste velours 123 ; chauffe-épaules en dentelle Paule Ka

Les mariés ont dit oui, nous avons fait des milliers de photos, très bien mangé, très bien bu (mais sans excès), dansé, ri, fait des discours, trois petits tours, et c’est toujours trop court…

Heureusement que dimanche a été une autre délicieuse journée, passée sur les pelouses du joli prieuré de Lavaray, à buller, buller, buller, au son des guitares, des rires des p’tits bouts et de conversations aussi légères que la robe de la mariée. Des vacances quoi! 
Nos bulles nous ont mené dans les allées du Château de Chenonceau (vous savez, le beau château qui fait pont aussi), ce beau château de femmes (Diane de Poitiers, Catherine de Médicis, entre autres) dont les jardins et le domaine sont une merveille verte où il fait bon se promener.

Château, ragondin et jardin Chenonceau ; miniature de moi: pantalon Naf-Naf ; top Camaieu ; gilet ASOS ; ballerines Repetto ; besace Longchamp

Et miracle! Nou sommes dimanche soir, et il ne faut pas prendre le train pour rentrer à Paris. Pas d’école demain, pas de blues du dimanche soir, lundi c’est le 14 Juillet!!!!!!!!
Nous sommes en Tourraine, Mr Papillon veut voir les châteaux de la Loire, nous allons donc à Chambord.

Aaaahhh Chambord….
Mon château préféré. Aussi masculin que Chenonceau est féminin
, dont les jardins sont aussi sauvages que ceux de Chennonceau sont sculptés. J’aime ses immenses cheminées où flambent des troncs entiers pendant l’hiver, son sublime escalier pour amoureux (ou pour fans de cache-cache), sa jolie chapelle et ses toits couverts de cheminées et tourelles . Et j’adore son écrin de verdure.

A admirer à Chambord en plus du château et de son escalier, les beaux papiers peints anciens, Salami la salamandre et une chouette expo sur le tourisme et Chambord

Une très belle visite donc, suivie d’une escapade dans les vignes avant de rentrer à Tours pour un dîner en amoureux et le feu d’artifice. J’adore les feux d’artifice: tous ces gens avec des yeux d’enfants, le nez en l’air, le bruit des fusées qui partent dans le ciel, l’air qui s’enfume un peu, l’odeur de poudre qui finit par arriver jusqu’aux spectateurs, et toutes ces étoiles multicolores qui emplissent le ciel. C’est bon d’avoir 4 ans à nouveau.

Et mardi est arrivé, et il a fallu retourner travailler, avec cette étrange impression d’avoir été faire un tour dans une autre galaxie où on vit à son ryhtme, où on prend vraiment le temps de buller, de savourer l’instant présent et où le fil conducteur est un truc qu’on appelle l’amour. Ca fait tout bizarre et drôlement du bien. 

Le prochain grand week-end c’est le week-end du 15 Aout, alors si vous ne savez pas quoi faire, pensez à la Tourraine et à sa douceur de vivre.