Trois jours à Naples

IMG_5775

Un truc me dit que vous raconter Naples ne va pas être facile.
Parce que nous avons eu un coup de foudre pour cette ville et ses habitants, et que parler de ce qu’on aime ou dire pourquoi on aime est un exercice complexe.
On se retrouve à réduire, simplifier, forcer le trait ou carrément oublier des choses, c’est affreusement frustrant.

Vous vous souvenez de notre séjour en Sicile? Nous n’avions pas du tout aimé Palerme où nous n’étions finalement restés que quelques heures que nous n’avions pas trouvées particulièrement agréables, à part le port et sa marina.
J’avoue y avoir pensé lorsque nous avons pris nos billets pour Naples. Et si la même chose se produisait? Et si Naples comme Palerme n’aimait pas les piétons et les passants? Et si nous ne comprenions pas le charme de la ville?
Certes nous prévoyions d’aller voir Pompéi et Capri, mais nous serions tout de même « coincés » dans la ville presque 4 jours…

Naples et Palerme n’ont rien à voir l’une avec l’autre. Leur point commun est d’être toutes les deux situées dans le Sud de l’Italie. Pour le reste chacun son style, chacun son identité, chacun son charme.
Et dans le cas de Naples il est immense.

<Cliquez sur les photos pour ouvrir la galerie et les voir en grand>

Par où commencer?
Euh… Le centre ancien où nous avons eu la chance de loger* est un musée à ciel ouvert, un Disneyland historique. Pas dans le genre de celui de Florence car nous ne parlons pas des mêmes périodes, mais l’idée est bien la même. Prévoyez un rendez-vous chez votre kiné ou votre ostéopathe au retour, on passe son temps à lever la tête ou à faire la girouette tant il y a de choses à voir.
Des bâtiments à l’âge indéfinissable, des églises, des petits temples dédiés à un saint quelconque, du linge qui sèche aux fenêtres, des balcons joliment décorés de fleurs…
Rien de tout ceci n’est aussi propre et rutilant que dans Florence la magnifique, mais tout y a autant de charme et flatte l’œil.

Il faut pousser la porte des églises, en admirer le style sobre et dépouillé (occasionnellement) ou le baroque flamboyant mais jamais oppressant comme il peut l’être en Andalousie (souvent) ; il faut se perdre dans les quartiers du centre ; aller se promener le long de la mer du côté de Castel dell’ovo ; aller prendre son aperitivo dans le beau quartier chic, trendy et cher de Barrita (du côté de la via dei Mille et ses boutiques de luxe) et aller voir le port parce que si ce n’est pas l’endroit le plus beau de la ville il est impressionnant et est l’un des derniers grands chantiers navals européens.
Oh bien sûr les murs de la ville sont plutôt décrépis, les rues sont impraticables en talons, ne sentent pas la rose en fin de journée et les poubelles débordent généreusement une fois la nuit venue (mais je connais une capitale française qui n’est pas autorisée à donner de leçons en la matière), mais ne laissez pas ça vous faire passer à côté de la beauté de cette ville à l’incroyable splendeur passée et qui apparaît partout dans ses rues.

Nous avons terminés notre séjour sûrs de revenir bientôt tant la liste des choses que nous n’avons pas eu le temps de voir est longue.
Nous avons rien vu du quartier espagnol, nous ne sommes pas montés à la magnifique chartreuse, nous n’avons visité que le musée archéologique absolument passionnant alors que la ville compte un musée d’art moderne réputé et qui héberge quelques beaux Warrol, nous n’avons pas vu les quelques très beaux jardins qui font respirer la ville… Bref il reste mille choses à faire.
Et je ne parle pas des tests culinaires, j’ai l’impression que nous n’avons presque rien goûté alors que la ville est une capitale gastronomique.

Et puis si Pompéi est évidemment extraordinaire, j’aurais adoré découvrir Herculanum et ai découvert qu’il y avait d’autres sites sur la route qui mène à Pompéi, alors forcément j’aimerais les voir.
Et Capri mérite d’y passer du temps, d’aller faire du bateau, de se baigner, de randonner un peu, d’y passer plus que quelques heures donc.

Bon bref, voilà, nous sommes tombés amoureux de cette ville qui rejoint Florence et Venise dans nos villes italiennes d’amour.

À voir:

♠ Le musée archéologique: à voir avant d’aller à Pompéi car une fois sur place on remet dans leur contexte d’origine les sublimes mosaïques et statues que l’on y voit.
Le musée est agréable, un peu vieillot mais ça participe à son charme. Prenez un audio-guide, il n’y a pas d’explications dans les salles, ou en italien. Et je pense qu’il vaut le coup, nous avons beaucoup regretté de ne pas en avoir pris.
Soyez persévérants, discutez avec l’équipe du point information pour savoir quand faire votre visite car l’ouverture de certaines salles est aléatoire (c’est la charme du Sud). Nous pensions que notre jeudi après-midi était une mauvaise idée car plusieurs salles étaient fermées ou venaient de fermer, mais la demoiselle du point information nous a indiqué l’heure de réouverture de certaines salles (qui ne sont pas annoncées sur le panneau à l’entrée du musée) et nous a confirmé que certaines salles ouvraient très peu.
En tout cas cette visite est un must see!

 ♠ Naples souterrain ou les fouilles de San Lorenzo Maggiore: ou comment se promener dans Naepolis – la Naples antique – en descendant une volée de marchés dans un monastère. À faire tôt le matin (le site ouvre à 9:30) pour le voir totalement désert et faire sa balade tranquillement. Le site est magnifique, joliment éclairé et mis en valeur. Le musée de l’œuvre permet lui de voir les objets trouvés lors des fouilles et découvrir l’histoire du site religieux depuis.

 ♠ La chapelle de Sansevero (rien à voir avec la basilique San Severo qui mérite elle aussi une visite, mais n’est pas située au même endroit): si vous voulez voir les chefs d’œuvres artistiques et médicaux (si si) commandés et rassemblés par un prince de génie (Raimondo di Sangro), cet endroit est pour vous. Les raisons pour lesquelles on y va sont le Christ voilé et la Modestie (elle aussi voilée), sublimes sculptures de marbres à l’effet de voile proprement scotchant mais toutes les sculptures et peintures présentées méritent un coup d’œil. La collection d’un génie aux goûts très hétéroclites mérite d’être vue.

Info pratique:
La ville de Naples propose une « campania>art card« , à savoir une carte qui combine transport et des offres dans la majorité des musées et sites culturels ou archéologiques de la ville.
Il existe plusieurs formules en fonction de la durée de votre séjour, la formule 3 jours, 3 musées gratuits puis des réductions sur les suivants coûte 21€ par adulte, une formule que nous avons trouvée intéressante.

* Je prépare un billet spécial là-dessus.

6 réflexions sur “Trois jours à Naples

  1. Ah l’Italie éternelle… J’y retourne régulièrement, car j’adore ce pays, les richesses artistiques, historiques, sa gastronomie, j’adore écouter parler, parler (encore un peu… On perd vite sans pratiquer, mais curieusement ça revient vite, et si parfois je cherche mes mots, par contre je comprends tout et peux parfaitement faire une visite entièrement en italien), me poser à une terrasse, et regarder, profiter de la douceur de vivre… Florence, évidemment, pour la vue sur la ville depuis les jardins de Boboli, grimper les marches du campanile et avoir le vertige, le soleil qui se couche sur l’Arno et le Ponte Vecchio… Et Rome, ma préférée entre toutes, les terrasses écrasées de chaleur, cette lumière, la montée des marches de la Piazza di Spagna vers Trinita dei Monti, avoir la chance d’être dans un hotel juste à côté de la fontaine de Trevi, et en profiter tôt le matin, sans aucun touriste, entrer dans St Pierre et ne plus pouvoir dire un mot tant l’émotion est grande, se régaler de buccatini alla matriciana… Je ne connais pas Naples, mais tu en parles si bien que tu me donnes très très envie. En tout cas merci de nous faire partager ton expérience et d’aller au delà de cette réputation de saleté que se trimballe la ville depuis si longtemps.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s