Le cirque invisible

Le grand-père est un génie absolu du cinéma, le petit-fils le Petit Prince descendu sur Terre, nous restait à rencontrer la fille.
Victoria est bien la digne fille de son père, le sosie parfait de sa grande-sœur Géraldine et la femme qui a donné son agilité poétique et touche à tout à James.
Ne manque qu’un gendre et père, merveilleux clown surréaliste et tendre et vous obtenez une famille qui émerveille.

Au jeu des 7 familles je vous présente la famille Chaplin-Thierrée.
Vendredi dernier nous avons été découvrir le cirque invisible de Victoria et Jean-Baptiste. Probablement le cirque où a grandi James tant on sent que les racines de son art si personnel sont là.
Victoria est une acrobate délicate, à la grâce infinie, fine et gracile. Elle déborde d’habileté et d’imagination pour inventer sous nos yeux un bestiaire merveilleux, drôle, un peu effrayant mais toujours fait de quelques morceaux de tissu et de 3 bouts de ficelle. De la magie pure! De créatures en ombrelles elle devient un gracieux petit cheval, ou un monstre verdâtre un peu flippant, elle se cache dans des pots de fleurs ou marche sur des fils. Si son fils est le Petit Prince, elle est une incroyable fée.

Jean-Baptiste est un saltimbanque que ne renierait pas Dali tant il joue d’excès visuels un peu surréalistes, s’amuse de tout et évolue dans son monde. Tenue intégrale De Vinci (le génie, pas les parkings), émincé de légumes et doigts, histoires de petits poissons, bulles de savons musicales ou pantin qui se voulait plus gros que son animateur, on rit, s’émerveille ou s’exclame de tour en tour de ce magicien facétieux, respectueux de son art sans jamais le prendre au sérieux ou le sacraliser. Nous sommes dans le jeu, et c’est sans doute pour cela que le public de 5 à 90 ans rit autant.

 Cerise sur le gâteau les canards aiment la musique, Jean-Louis le petit lapin blanc fait des tours de magie éblouissants et son ami le lapin géant salue le public comme un pro.

Soirée de rêve qui a passé beaucoup trop vite. Le propre des beaux rêves faits les yeux grands ouverts.

Une réflexion sur “Le cirque invisible

  1. alors tu vas peut etre pas me croire, mais (vu à Toulouse il y a deux ou trois ans) c’est le spectacle où je me suis le plus ennuyée de ma vie!! j’avais trouvé ça attendu, prévisible, même pas drôle… Bref, ça m’a laissé le souvenir d’un ennui total… Bon, peut etre aussi parce que j’avais vu "Slava Snow Show" juste avant et que en comparaison, ben, y a pas photo, quoi….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s